les dossiers infosuds

retour sur le dossier cites

DEUX ANS APRES LA MORT D HABIB, tué à Tlse par la police ETAT DES LIEUX INTERVIEW des jeunes du 9Bis

Madame Ihich dont le fils Aissa a été tué par la police :"J'attends la justice, meme 10 ans apres..."

Les cités toulousaines en chiffres

Interview du MIB Mouvement de l'Immigration et des Banlieues

Securite, securite, a propos de la police dans les quartiers

UN PARE-BRISE NIQUÉ... 8 MOIS FERMES

1 600 JUIFS CRAMES... PRÉFET, MINISTRE...

 

19/12/98 toulouse is burning

toulouse brule !

JUSTICE POUR HABIB ET TOUS LES JEUNES ASSASSINÉ-ES

Après l'assassinat de Habib 16 ans par des flics, les jeunes se révoltent depuis 3 jours : attaques des keufs, pillages, voitures béliers, mises à feu de bagnoles, en ce moment 2 h du mat, les quartiers Nord s'enflamment eux aussi, suivis depuis 2 jours par les autres quartiers. Ils ont raison de se révolter ! L'impunité des flics meutriers ne peut plus durer, l'apartheid quotidien doit s'arrêter, les conditions de vie dans les cités doivent changer ! Que faire d'autre quand on est sacrifié par la société, sans tunes, alors que des dizaines de patates (batons, million...)à roues sont dans les rues, que la justice fonctionne à deux vitesses ?

Toutes les cités doivent s'unir, entre quartiers, galériens, chômeurs, salariés, nous devons tous les soutenir !

POLICE PARTOUT JUSTICE NULLE PART

Jeunes assassiné-es, Sans Papiers expulsés,

chômeurs matraqués, apartheid déguisé

ça ne peut plus durer, ça pète !

JUSTICE POUR HABIB ET POUR TOUS LES JEUNES ASSASINÉS !

Une fois de plus, un flic a tué un jeune. Une fois de plus, ce jeune avait la peau mate. Une fois de plus, l'on peut être sur que la justice ne passera pas, et renforcera encore plus l'impunité dont jouissent les flics, vigiles, matons et autres racistes. Le flic de la PAF qui avait tué un jeune Rom de 10 ans à Sespel a été acquitté, comme le sera certainement l'assassin d'Habib, comme l'ont été tous les flics assassins, condamnés au pire à un peu de sursis. Leur permis de tuer est renouvellé, nous transformant tous-tes en gibier à flics. A qui le tour ?

La &laqno;justice» couvre tous ceux qui se gavent de fric public, qui harcèlent et buttent la jeunesse et remplit les tôles de fumeurs de joints, d'usagers-partageurs, et de jeunes qui sont obligés de magouiller pour survivre.

FRANCE PAYS D'APARTHEID

L'apartheid est le quotidien de beuxoup d'entre nous. Apartheid &laqno;racial», quand les jeunes issus de l'immigration n'ont pas accès aux boîtes de nuit, à la location d'un appart, à un emploi. Apartheid quand on regroupe les gens par &laqno;communautés» dans des ghettos. Aprtheid social quand des milliers de jeunes n'ont aucun revenu, quand des générations entières sont sacrifiées, laissées au bas des immeubles sans avenir. Aprtheid toujours toujours, quand on applique la double peine aux étrangers (prison + expulsion), quand le fait d'être étranger est synonyme de clandestinité, de misère, de persécutions, d'expulsions. Apartheid quand le délit de faciès sert de base aux provocations policières et au flicage des quartiers.

LES DROITS DE L'HOMME N'ONT PAS DROIT DANS LES CITÉS

A l'heure de la Célébration de la Déclaration des Droits de l'Homme, les droits fondamentaux ne sont pas appliqués : les droit au logement, à un revenu, à l'égalité des droits et des chances, à une vie décente sont bafoués quotidiennement. Un de ces droits fondamentaux est le droit à l'insurrection, quand il n'y a plus d'autre solution pour vivre dignement.

Les jeunes des cités ont raison de se révolter.

Ils n'ont plus que la violence aujourd'hui pour se faire entendre, tout a fait concients de ses limites. C'est une question de survie pour plusieurs générations.

La seule réponse immédiate qu'a le gouvernement PS/PC/Verts c'est d'envoyer encore et toujours plus de flics, c'est la violence. Dans les cités, contre les chômeurs qui occupent les Assedic, contre les Sans Papiers et leurs soutiens, c'est la seule voie qu'il connaisse, montrant le mépris qu'il a envers nous. Quand il tape pas, il arrose de fric les travailleurs sociaux et certaines associations, tendant la perche à certains, pour renforcer le contrôle social. Les &laqno;pompiers sociaux» même s'ils disent &laqno;comprendre tout à fait la révolte des jeunes», font tout pour la calmer. Ils sont payés pour.

C'est une erreur de taille, car la situation ne peut plus durer indéfiniment. Malgré toutes les divisions, toutes les fractures qu'il cherche à approfondir entre cités, entre jeunes et moins jeunes, entre avec et sans travail, avec et sans revenus, avec et sans papiers, avec et sans logements etc...nous sommes de plus en plus nombreux-euses à comprendre que l'union fait notre force et à nous unir au quotidien pour que ça change, en dépassant les divisions.

SANS JUSTICE PAS DE PAIX !

Malgré l'ampleur des problèmes, ça peut changer dès demain matin, si l'on prend les mesures qu'il faut : l'arrêt des provocations policières et la réouverture des dossiers des jeunes assassinés et tout au moins la justice dès aujourd'hui pour les meurtres policiers et/ou racistes, l'attribution d'un revenu dès 16 ans égal au SMIC pour tout le monde, seule garantie sociale permettant la survie, la réquisition des logements vides au profit des gens qui en ont besoin, la régularisation de tous les sans papiers et l'abrogation de toutes les lois racistes seraient les premiers signes d'un changement de cap vers plus de justice sociale . Ces mesures nous concernent tous et toutes, à nous de nous battre pour les arracher en créant le mouvement d'ensemble de tous ceux et celles qui galèrent, dans et hors des cités.

FAUT QUE çA BOUGE !

 

POLICE PARTOUT

JUSTICE NULLE PART

DEUX ANS APRES LA MORT DÕHABIB, ETAT DES LIEUX

Trois dŽcs en dŽtention dans une mme famille ˆ Strasbourg.

Madame Ihich dont le fils Aissa a été tué par la police :"J'attends la justice, mme 10 ans aprs..."

REPRESSION : Le local parisien du MIB évacué par la police 20/05/00

Le Mirail a Toulouse : un quartier abandonne

Un enseignant de la Zep du Mirail, qui connait depuis plusieurs années le quartier et sa situation scolaire, dresse un constat alarmant. Derrière un &laqno;décor» de façade, c'est tout un quartier qui est laissé à l'abandon, avec des familles dans la misère et les jeunes dans la rue.

Interview du MIB Mouvement Immigration Banlieue

Le MIB est l'un des seuls mouvements d'auto-organisation des jeunes des quartiers. Il lutte prioritairement contre les violences et les meurtres policièrs, contre la discrimination, pour la Justice dans les cites...

Les cités en chiffres (statistiques des cités toulousaines)

Sur la base des stats des quartiers du Mirail, La Faouerette, Empalot, Bagatelle, la composition sociale des quartiers...

Ils ont tue Habib ! assassine par la police à Toulouse en Décembre 98

Au Mirail, l'association le 9BIS organise les jeunes. Interview

Apres l'assassinat d'Habib par la police, les jeunes du Mirail ont decide de s'organiser pour faire la lumiere sur ce meutre policier de plus...

Securite, securite, a propos de la police dans les quartiers

UN PARE-BRISE NIQUÉ... 8 MOIS FERMES - 1 600 JUIFS CRAMES... PRÉFET, MINISTRE...

INSECURITE POLICIERE VACHE FOLLES ABATTONS LE TROUPEAU

Témoigange de victimes de violences policières à Toulouse (infoSuds N26-12/99)

/13/12/98 toulouse is burning toulouse brule, ils ont tué Habib !

retour sur le dossier cites

les dossiers infosuds